FEDER

Afin de défendre une vision stratégique intégrée pour le développement du territoire alpin, le Comité de Massif  a validé le Schéma Interrégional du Massif Alpin (SIMA), qui a  naturellement  constitué, pour  la  période  2007-2013,  le  socle  stratégique  commun  des programmes mis en œuvre en complémentarité sur le territoire du massif des Alpes : le Programme Opérationnel FEDER Interrégional du massif des Alpes (POIA), traduisant les objectifs de l’Union Européenne sur  le massif,  ainsi  que  la  Convention  Interrégionale  du  Massif  des  Alpes  (CIMA) cofinancée par l’Etat et les deux Régions Rhône-Alpes  et  Provence-Alpes-Côte d’Azur et regroupant les contreparties nationales au POIA.

Pour  la  période  de  programmation  2014-2020,  les  acteurs  du Massif  alpin  ont  décidé  de  renforcer leur vision commune pour l’avenir du territoire interrégional et d’en décliner  les  aspirations  au travers des différents instruments financiers publics articulés sur le massif.

Le POIA 2014-2020 concentre son intervention sur les enjeux environnementaux pour une croissance durable dans les Alpes.

 

Depuis 2015, le réseau lacs sentinelles bénéficie du concours de l’Union européenne, via le Programme opérationnel interrégional du Massif des Alpes* qui soutient l’action « Les lacs d’altitude, sentinelles pour le suivi des changements globaux des Alpes françaises ».

Objectifs : Le projet vise à mettre en œuvre un observatoire des lacs d’altitude permettant d’acquérir et de centraliser les connaissances sur ces milieux.

Résultats attendus : Un état des lieux de la végétation des lacs permettra d’améliorer la connaissance de la biodiversité végétale méconnue de ces systèmes. Il s’agira également de compléter et d’améliorer les méthodologies de suivi des lacs d’altitude testées en partie en 2014, d’optimiser les moyens nécessaires à ce suivi et de poursuivre la coopération entre les acteurs impliqués du réseau Lacs sentinelles. Les connaissances et méthodologies produites au cours du projet seront partagées au sein du réseau et largement diffusées auprès des acteurs locaux concernés par les lacs d'altitude (gestionnaires d'espaces, collectivités territoriales, fédérations de pêcheurs, etc.). Elles devront être accessibles à d’autres gestionnaires des lacs d’altitude souhaitant les appliquer sur les espaces dont ils ont la charge. Enfin, les connaissances et méthodologies résultant du projet devront contribuer aux réflexions menées pour la mise en place de mesures de gestion. Les résultats seront également diffusés auprès du grand public.

Soutien financier de l'UE : 156 048,53 €

* Projet financé avec le concours de l'Union européenne. L’Europe s’engage sur le Massif Alpin avec le Fonds Européen de Développement Régional